Sélectionner une page

En Afrique de l’Ouest, le kinkéliba est le plus populaire des thés de la brousse. Cela dit, malgré ses propriétés curatives exceptionnelles, et un taux d’antioxydants plus élevé que celui du thé vert, il n’est pas très connu en dehors de cette zone géographique. Une fois séchées et bouillies, les feuilles de cet arbuste produisent un thé fort, au goût terreur, riche en minéraux et sans caféine, et qui aurait des vertus pour le foie ! Découverte.

Qu’est-ce que le kinkéliba ?

Le Kinkéliba, appelé également quinquéliba ou « tisane de longue vie », est un grand arbuste touffu et buissonnant, connu sous le nom scientifique de Combretum micranthum. Il est particulièrement répandu dans les zones rocheuses, les pays tropicaux ou semi-tropicaux (Sénégal, Mali, Niger et dans l’ensemble du Sahel). L’arbuste porte des feuilles vertes opposées, qui sont les parties utilisées pour leurs vertus médicinales. En séchant, ces dernières deviennent brun-rougeâtre et sont alors moins actives. Elles contiennent des acides phénols, des flavonoïdes, des tanins catéchiques, des proanthocyanidols, de la bétaïne, de la choline, des polyols (sorbitol, inositol)…

Quid des vertus médicinales du kinkéliba ?

Les feuilles séchées de kinkéliba sont les parties les plus consommées de l’arbuste, notamment dans des pays comme le Sénégal et le Mali, et ce depuis plusieurs siècles. La plante est introduite en Europe durant la colonisation. En 1891, le Docteur André Rançon, en mission de prospection et de collecte en Haute Gambie, récolte et envoie à la Faculté des Sciences de Marseille quelques échantillons de kinkeéliba. Il avait remarqué que la planté était utilisée avec succès dans les cas de fièvres bilieuses et hématuriques. C’est ce qu’a confirmé l’analyse, qui a trouvé une quantité de nitrate de potassium qui explique l’effet diurétique du kinkéliba.

Cela dit, ce sont les vertus antipyrétiques des feuilles qui ont fait la renommée du kinkéliba, particulièrement dans les cas de paludisme et d’états fiévreux divers. Le kinkéliba peut également s’avérer efficace en cas de problèmes gastro-intestinaux, de coliques, de vomissements et de constipation, en raison de ses propriétés diurétique, cholagogue, émétique, hépatique et digestive. Par ailleurs, dans certains pays d’Afrique, l’arbuste est aussi utilisé contre le diabète.

Eliminer les toxines du foie

Au Togo, comme dans le reste des pays de l²a sous-région, le kinkéliba est cultivé pour ses vertus curatives, notamment en raison du fait qu’il a un niveau plus élevé en antioxydant que le thé vert. Il est consommé sous forme de poudre, obtenue après la cueillette et le séchage des feuilles de l’arbuste. Pour Adamas Koudou, promoteur de ce thé kinkéliba au Togo : « le kinkéliba aide le foie à éliminer les toxines. Il purifie le foie, les reins et la vésicule biliaire pour les aider à fonctionner à leur niveau optimal, pour éliminer les toxines. Lorsque vous avez des organes vitaux comme les poumons, le foie, les reins et le cœur qui fonctionnent correctement, vous empêchez beaucoup de maladies chroniques ».